FRANCOISE LANGLOIS : Les Petites Robes Brûlantes




Ardentes, émouvantes, dansantes...

Troublantes.

Leurs motifs colorés inspirés des enluminures anciennes, la beauté de la matière que façonne l’artiste, leur coupe sévère, la récurrence en leur cœur – leur sein ?- d’un renflement insolite, évoquent l’enfance des petites filles, l’ancestrale lignée de femmes en devenir, elles se posent ici, comme interface subtile entre le chaud et le froid, entre réminiscences et expectatives, entre les turbulences des corps et la vastitude du monde.

Avec une justesse “exquise” Françoise Langlois livre les fruits de ses explorations méthodiques aux confins des rêves, et de l’intimité...

PETITES ROBES BRÛLANTES

Recette

Par nuit noire
 
Faire tremper les fibres d’alpha, de lin et de chanvre,
Atteindre leur délitement.
Tournez longuement, mouliner sauvagement.
La pulpe se donne souple, douce.
Serrez-la dans un linge blanc.
Broyez les pigments, intégrez-les.
Abaissez les pâtes.
Rapprocher tant les rouges vermeils et les outremers
que leur fusion transforme l’eau en feu.